Perméabilité, lisiblité et variété

ANALYSE DE BENTLEY

Basé sur l'écrit Responsive Environments de Ian Bentley, le projet peut être analysé selon quelques principes déterminés par l’auteur pour aider à l’organisation du développement d’un projet urbain. Ces critères, selon Bentley, forment ensemble un guide pratique pour la conception d’un plan urbain tout comme de l’architecture. En effet, Bentley s’intéresse à plusieurs échelles du milieu pour former un tout cohérant qui offre des espaces agréables, versatiles et perméables.

L’ensemble des aspects traités (7) par Bentley sont : la perméabilité, la variété, la lisibilité, la robustesse, l’appropriation visuelle, la richesse et la personnalisation. Dans le cadre de l’analyse du projet du jardin de Medellín, nous avons fait notre critique sur cinq d’entre-eux.

PERMÉABILITÉ ET LISIBILITÉ

Un site ou un espace public accessible est nécessairement avantagé et aura tendance à être plus fréquenté. D’autant plus si ce site est localisé au croisement de plusieurs chemins ou s’il est central par rapport à un quartier. Cela est aussi valable pour un espace public que pour un quartier de logements. En effet, il est beaucoup plus agréable de vivre à un endroit où la circulation est facile et perméable.

La lisibilité quant à elle représente la facilité de lecture d’un lieu par les visiteurs. En effet, une plus-value sera nécessairement accordée à un site dont il est facile de comprendre la succession des éléments et le parcours à emprunter.

 

Dans le cas du jardin, la perméabilité, tout comme la lisibilité, est très forte. Les concepteurs ont accordé une grande importance aux connexions entre les différents espaces publics du site, non seulement entre eux, mais avec les quartiers avoisinants dans la ville et le système viaire existant.

Les trajets sont clairs, peu nombreux et permettent un accès au site à tous types de visiteurs. Le métro-cable facilite l'accès à ce secteur de la ville malgré la forte topographie. De plus, un monorail sera ajouté le long de la ceinture verte afin de connecter les différents espaces. Ces parcours facilitent d’ailleurs grandement les nombreuses visites touristiques.

 

Cependant, les deux sentiers sont très indépendants. Mis à part aux arrêts communs, les chemins ne se croisent pas. Il est donc difficile de changer de direction sans reprendre le même chemin. Les sentiers ne forment pas de boucle.

Pour ajouter à la lisibilité du site, un élément distinctif permet aux gens, de plusieurs points de vue, d'avoir un repère par rapport au site. Il s'agit des lettres géantes du mot Jardín, comme à Hollywood.

Figure 1. Jardin Circunvalar

VARIÉTÉ

La variété est un critère essentiel à la pertinence d’un lieu et, pour s’assurer que les gens voudront y venir et y rester. En effet, même si le site détient une forte perméabilité, s’il ne présente pas d’attrait pertinent, les gens ne voudront pas s’y intéresser. C’est donc à ce moment où la variété des usages et activités d’un lieu devient nécessaire. Par l’analyse des besoins du milieu dans lequel il s’implante, un site devrait offrir un éventail de possibilités.

 

La variété dans le jardin se trouve principalement dans les différents espaces publics ou dans la biodiversité. On y retrouve différentes fonctions, activités et écosystèmes. On peut compter parmi les espaces publics, des installations sportives, un parc pour enfants, des éco-parcs ou des belvédères. L’activité principale du site est la randonnée pédestre dans les sentiers. 

Carte des différents usages

ROBUSTESSE

La robustesse d’un lieu est sa capacité à offrir une flexibilité dans son utilisation. Un lieu polyvalent pouvant desservir plusieurs fonctions est d’autant plus intéressant. Dans le cas du jardin, la robustesse peut être vue dans les deux sens. En effet, nous pouvons la relier positivement au projet dans le sens ou un de ses buts est de prouver que les territoires à risque des événements climatiques peuvent être utilisables malgré leur situation. Cependant, nous pouvons la relier négativement parce qu’un des objectifs du projet reste aussi d’intervenir le moins possible sur le territoire pour conserver et entretenir sa biodiversité.

PERSONNALISATION

Pour que les gens puissent se créer des repères et sentir qu’ils peuvent s’identifier à un lieu, ils doivent avoir la possibilité de se l’approprier. Particulièrement pour les résidents permanents du lieu qui vivent constamment dans l’environnement. Pour développer un sentiment d’appartenance et avoir le désir d’y passer du temps, ils doivent pouvoir le personnaliser.

Ce critère est probablement celui qui est le moins ressenti dans le projet du jardin. En effet, ce dernier n’implique pas d’endroit précis appropriable, propre aux citoyens. Cependant, le jardin reste tout de même un projet qui a priorisé l’implication citoyenne tout au long de la réalisation du projet, autant dans la conception que dans la construction.

20190609002653-8b94c2d7-me.jpg

Sources

Bentley, Ian et al., "Responsible Environments, a manuel for designers", Architectural Presse, Londres, 1985, 152p.

Empresa de Desarolla Urbana, (2013). Jardin Circunvalar de Medellin, Un proyecto de ciudad para la vida y la equidad. https://carbonn.org/uploads/tx_carbonndata/presentaci%c3%b3n%20proyecto%20Jardin%20Circunvalar.pdf

Figure 1

El Jardín Circunvalar de Medellín avanza en los barrios de la Comuna 8 Villa Hermosa: 13 de Noviembre, Pinares de Oriente, La Torre y Esfuerzos de Paz., [image], récupéré à http://periodismodigitalpaisa.blogspot.com/2015/05/por-que-tantas-obras-en-medellin-el-caso-de-oriente.html

Figure 2

Medellin Barrio 13 de Noviembre, [image], récupéré à http://elvalledeaburraesuncaramelo.org/galeria/picture.php?/4346

Figure 2. Jardin Circunvalar

© 2019 par Laurence Gallagher, Olivier Lessard, Jo-Kirby Olongbo & Raphaël Savard . Créé avec Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now